J’adore…dire au revoir à 2011

Alors? tu croyais vraiment partir comme ça, en catimini? Sans dire au revoir?

Non, non, trop facile. Parlons un peu toi et moi, 2011, avant que tu ne partes.

Pour tout te dire, sur un plan personnel, tu as été une année vraiment dure et je te vois partir sans trop de regrets (sans vouloir te vexer). Toutefois, je me suis attaché à parler de ce qui va ici et de ce qui me rend heureux donc je vais donc parler de toi sous l’angle ‘j’adore’.

Tout d’abord, tu as été pour moi l’année Twitter.

Quelle découverte!

Je ne remercierai jamais assez @amandineter @latineloquere et @ticechampagnole de leur enthousiasme pour leurs projets au salon de l’Innovation de l’Unesco de juin 2011. Sans eux pas de Twitter. Pas de fun à lire les tweets de @drmlj, pas d’échanges avec @instit90, @gtouze, @2vanssay, pas de @ticeman01 ou de @dawoud68 (et ça serait vraiment dommage!), pas de plaisir en lisant les 6 mots seulement de @lucBentz, pas d’apport précieux d’informations sur le plan de l’enseignement par tout plein d’autres twittos qui m’enrichissent chaque jour et que je ne peux pas tous citer mais que je n’oublie pas. J’y ai découvert des enseignants de primaire fantastiques (vous vous êtes reconnus(e)?), des chercheuses motivées et stimulantes, mais aussi des docteurs, des documentalistes, des libraires, des agriculteurs, plein de gens d’horizons divers et même un chat philosophe…Et tant d’autres…

Twitter est un superbe outil qui permet à la fois de sortir de son cercle professionnel tout en enrichissant ce cercle de nouveaux contacts. J’ai beaucoup appris de Twitter, je me suis amélioré comme enseignant en lisant tous ces tweets et les ressources en ligne vers lesquels une bonne partie des tweets pointaient.

Je profite donc de ce billet pour te dire à toi, ami Twittos qui suit mon compte, merci!

Mais, 2011, tu as aussi été l’année de l’arrivée dans mes classes de Twitter. Le travail avec cet outil n’a pas été aussi loin que j’aurais voulu (pas toujours évident de jongler avec peu d’heures de cours et le désir de s’investir dans Twitter) mais il est clair que cela apporte beaucoup aux élèves et que je vais passer 2012 à améliorer ce que je fais sur Twitter avec les élèves. Cette fin d’année a vu le début d’une belle collaboration avec la classe de Lissa Layman (@mmelayman) dont le travail est formidable et une superbe source d’inspiration. Je suis très reconnaissant à Twitter (et à @ticechampagnole pour la mise en contact) de m’avoir permis de commencer à travailler avec elle et ses ses classes.

2011, tu as vu que ma remarquable collègue de maths @sab_idem et moi-même avons lancé les bases dans travail maths anglais via google form très prometteur. La partie maths a très bien fonctionné, pas celle en anglais, j’ai donc du travail sur la planche. Il est évident qu’il y a là quelque chose qui fait sens et à creuser. Je dois plus accompagner les élèves, mieux comprendre ce que demande ma collègue et adapter. Je suis toutefois très content de ce début de projet qui va très certainement s’épanouir en 2012.

Tu sais qu’il y aussi eu la découverte de Google form qui est un excellent outil qui permet aussi à mes élèves de m’envoyer par exemple des tweets de façon très simple et dont les utilisations en classe sont multiples et riches et à explorer. Un très grand merci à Lissa Layman, dont le travail m’apporte beaucoup et dont je vous conseille de suivre le blog ‘Te(a)ch French’, là => http://mmelayman.wordpress.com/.

Tu te souviens sans doute que poussé par @2vanssay @drmlj entre autres, j’ai aussi ouvert un blog. Ah, le blog! Je pensais vraiment n’avoir rien à dire qui puisse intéresser des lecteurs, surtout devant le superbe travail de certains contacts sur Twitter. En quelques mois, à ma grande surprise, 1700 personnes ont lu mes petits billets enthousiastes. Mais surtout, je prends énormément de plaisir à écrire sur ce blog, et je suis content de son ton et de sa forme. Je m’étais promis en 2011 d’apprendre à positiver, à voir ce qui marchait aussi (surtout!), je suis content d’avoir réussi à le faire via le blog. Le blog me pousse surtout à réfléchir à ce que je fais et à comment je le fais, pourquoi et c’est très utile. Une belle expérience…

Souviens-toi, il y a aussi l’arrivée aussi dans mon établissement (qui ouvre progressivement) de nouveaux collègues très dynamiques, en particulier en histoire géographie, en français, avec qui des projets se mettent en place pour l’an prochain. Chic!

Tu n’as pas oublié la redécouverte des CM2 et du plaisir de leur enseigner. J’en ai parlé déjà dans un précédent billet, mais ils m’ont beaucoup apporté. Besoin de rigueur, de clarté mais aussi apport de beaucoup de fraîcheur et de curiosité. Je suis loin d’être un bon professeur des écoles en anglais, et j’ai tout à apprendre et à essayer, mais justement c’est ça qui est super.

En 2011, j’ai aussi pris conscience des énormes besoins des nombreux élèves en classe, en particulier des élèves étant dys-quelque chose, mais aussi des EIP. Très forte envie de travailler là dessus, même si je n’ai pas encore abouti à quelque chose de vraiment concret pour l’instant.

2011, finalement, tu as été une année professionnelle pas si mal que ça…si, si, je t’assure, tu as été une année de transition, durant laquelle les choses murissent pour prendre leur plein sens en 2012.

Vivement 2012 que l’on découvre cela…

Quant à vous, chers lecteurs, merci de venir si souvent, de vos gentils encouragements et rendez-vous le 31 décembre 2012 pour le bilan de 2012 mais surtout avant pour d’autres billets…

Un peu en avance: bonne année!

5 réflexions au sujet de « J’adore…dire au revoir à 2011 »

Les commentaires sont fermés.