J’adore …Twitter et les sorcières.

Je vous ai déjà dit à quel point j’aimais Twitter, non ? Je ne remercierai jamais assez Amandine Terrier et Bertrand Formet de m’avoir donné envie de me lancer.

Cette semaine a encore été l’illustration de l’intérêt de Twitter quand on est enseignant.

Il y a quelques semaines, Stéphanie DeVanssay (merci !) nous parlait du travail génial d’Alexandre Acou avec ses élèves. Il avait étudié en classe un poème de Jean Tardieu,  » Conseils donnés par une sorcière  » et à partir de là demandé à ses élèves d’écrire des conseils de sorcière sous forme de tweets.

Le résultat, que l’on peut voir là : http://tinyurl.com/ca6rzr2

est tout simplement adorable. Et surtout d’une grande pertinence pédagogique. L’impératif, la ponctuation etc.

Cela m’a donné envie de me lancer. Je lui ai fait part via Twitter de mon intérêt pour son travail et du fait que je pourrais faire la même chose en anglais avec mes 4e. Tout de suite, Alexandre a été emballé et a eu envie que nos deux classes se rencontrent virtuellement autour de cette idée. C’est ça qui est génial avec Twitter. On peut y rencontrer des gens enthousiastes qui ont des idées qui vous emballent et hop, très simplement, se mettre à travailler avec eux.

La semaine dernière, j’ai commencé ce travail avec mes élèves. Mes 4e ne sont pas toujours enthousiastes face au travail scolaire (un euphémisme…), ce coup-ci n’a pas dérogé à la règle. Toutefois, une fois bien lancés, ils se sont pris au jeu, et j’ai été très positivement surpris par leur créativité.

Vous pouvez lire une partie de tous ces tweets sur le Storify fait par Stéphanie (re-merci!) . (là : http://tinyurl.com/bug5tya)

Pour moi, l’intérêt était grand. J’aime beaucoup l’écriture créative, l’idée aussi que mes élèves écrivent pour être lus, et j’aime bien l’idée de les connecter avec des primaires. Je n’ai pas parlé de grammaire etc. mais il va sans dire que moi aussi j’ai travaillé l’impératif en anglais, l’usage du dictionnaire, l’usage raisonné du traducteur automatique, le respect d’une consigne simple donnée en anglais, l’orthographe, le tout de façon me semble-t-il efficace tout en restant légère. D’autres tweets doivent arriver, je les attends avec impatience.

Certes, l’anglais n’est pas parfait, il y a des erreurs, des oublis, mais globalement ils sont compris et je suis dans les objectifs qui me sont assignés, écrire de façon assez claire pour être compris, et il est normal à leur niveau que des erreurs subsistent. Je les ai volontairement laissées pour montrer à mes élèves que l’erreur fait partie prenante du travail, et qu’il ne faut pas en avoir peur (parfois au point de ne plus oser rien faire en anglais pour certains). Nous travaillerons plus tard sur ces erreurs, nous verrons qu’elles relèvent souvent d’un manque de concentration, de relecture et tâcherons de trouver des moyens de les éviter.

Les élèves d’Alexandre ont d’ailleurs commencé eux aussi à écrire en anglais et j’espère que cela donnera envie à mes élèves d’interagir avec eux. Mes élèves, en difficulté scolaire, donnant des conseils à d’autres élèves sur l’usage de l’anglais ? Le bonheur, non ?

Je suis impatient de retourner en classe et de voir ce que cela va donner.

Voilà donc, j’aime Twitter, et j’adore les ( conseils de ) sorcières !

6 réflexions au sujet de « J’adore …Twitter et les sorcières. »

  1. Merci à vous Môssieur Freddav de nous partager tous ces petits et grands moments… Toujours un régal.

  2. Ping : Twitter et les sorcières | ENT | Scoop.it

  3. Ping : Twitter et les sorcières | E-apprentissage | Scoop.it

  4. Ping : J’adore …Twitter et les sorcières. | Educnum | Scoop.it

  5. Ping : J’adore …Twitter et les sorcières. | neottia nidus-avis

Les commentaires sont fermés.