J’adore…rétablir l’équilibre. (1)

Y’a des moments, heures de cours, jours, semaines où ça ne va pas.

Rien ne me satisfait. Tout est noir, attristant, et bon, je ne m’éclate plus dans mon travail.

Je me dis que ça vient de moi, et puis non des élèves, et puis non, de moi, euh des élèves, et puis, non, de moi, et puis…

Je me dis que j’en ai un peu, beaucoup, passionnément assez. Que peut-être je devrais faire quelque chose d’autre. Déjà, je n’ai pas envie de préparer un cours (et ça, mais c’est graaaaaave, parque moi j’adore préparer de nouveaux cours !). De toute façon, il ne me plaira pas car je trouve mauvais tout ce que je fais.

« Ben oui, tiens, je devrais faire autre chose ».

Alors, je commence à y réfléchir. A me dire, « tiens, je pourrais faire… ». Et je ne trouve pas.

Viscéralement, je suis fait pour être prof.

Mais alors que faire ? Changer d’établissement ? Faire autre chose en plus ? Rester insatisfait ?

Et puis, en général, ça passe. Il y a une séquence qui fonctionne bien, et ça redémarre.

Et puis là, non. Ca dure, ça s’installe.

Mais qu’est-ce qui se passe? Je me suis posé beaucoup de questions. J’ai beaucoup douté. Me suis beaucoup angoissé. J’ai même beaucoup moins écrit sur mon blog, sur Twitter qui pourtant faisaient ma joie.

Et puis, j’ai compris.

J’ai oublié l’équilibre.

J’ai tout simplement oublié ce bon vieil équilibre.

L’équilibre que l’on se doit de respecter entre développement professionnel et développement personnel. L’équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle.

J’ai pensé à tout ça, et je me suis dit que ces derniers temps, jours, mois (années ?), j’avais beaucoup investi la partie travail et que tout simplement ma lassitude venait du fait que j’avais  oublié que l’un se nourrit de l’autre. J’ai beaucoup trop pensé que l’investissement dans mon travail était ce qui importait et que de là, tout le reste irait. Mais non.

En négligeant le temps pour MOUAH, j’en suis arrivé à ce résultat sur ma vie professionnelle.

Je suis donc arrivé à la conclusion qu’en nourrissant ma vie personnelle, j’allais aussi redynamiser l’autre, que tout cela est lié.

Et j’ai commencé à prendre des mesures…

Mais, les amis, il est l’heure de vous laisser (obligations de préparation de dîner obligent, mais promis, une photo de la soupe qui m’empêche d’écrire sur le blog sur Instagram ;-)…)

Les mesures : demain ! Demain, je vous dis tout !

2 réflexions au sujet de « J’adore…rétablir l’équilibre. (1) »

  1. Tu as raison, l’équilibre, c’est TRÈS important !!!! Nous sommes humains c’est à dire multiples et nous avons besoin de cette plénitude pour être heureux. Ce qui est quand même l’essentiel dans la vie !

Les commentaires sont fermés.