J’adore…le superlatif.

Il est midi. Après une matinée passée en formation, j’arrive dans mon établissement pour déjeuner puis faire cours. Je suis plutôt à plat, et bon, disons le tout net, je n’ai pas envie de faire cours. Oui, je sais, ce n’est pas bien, mais comme mes élèves, j’attends un peu les vacances…

Et puis…

« M,sieur, M’sieur… »

« Oui ? »

Je me retourne, une des mes élèves, plutôt en difficulté, pas concentrée en classe, bavarde, travaillant de façon alternative, est là…

« Ah bonjour, comment ça va ? »

« Bien. M’sieur, j’ai travaillé mon anglais ce week-end…Vous savez le devoir qu’on doit vous rendre jeudi… » Un grand sourire.

« C’est vrai ? Ah bah, ça me fait plaisir, ça ! Je peux voir ? »  Grand sourire aussi.

L’élève pose vite son sac, fouille rapidement ses affaires et me sort la feuille, toute contente.

Une feuille bien écrite, bien présentée, de la décoration (trop mimi !), bref, du temps passé à le faire…

«  Ben dis donc, il est chouette ton travail… »

«  J’ai pas encore fini… Vous pouvez me dire si c’est bon ? » Sourire.

« Bien sûr… » Je pose mon cartable.

«  C’est vrai ? Oh, merci ! »

« Alors, si on se place juste sur le plan de la grammaire, j’aimerais en tant que prof que tu me montres que tu sais utiliser quoi ? »

« Euh…Le superlatif et puis des adjectifs et puis y’a can aussi… »

« Tout à fait, je vois que tu as utilisé can, du superlatif, c’est bien, tu as bien compris la consigne et ce qu’il fallait faire. Mais si tu relis, pour que tu me montres que tu as bien compris comment utiliser le superlatif, ça serait bien que tu fasses quoi ? »

«  Euuuuhhh…. Ah, peut-être utiliser les 2 constructions possibles ? »

«  C’est ça ! »

«  Ah, ok, ben je vais rajouter alors, je pourrai vous montrer ce soir pendant le cours ? »

«  Bien sûr ! »

«  Cool ! Merci M’sieur ! »

Une autre arrive… « Moi aussi M’sieur, j’ai fait mon travail, je vous montre ce soir ? »

«  Ok ! »

Elles rangent leurs affaires et partent déjeuner.

«  A ce soir, M’sieur ! » (en choeur).

«  A ce soir ! »

Je reprends mon sac, je pars déjeuner.

Le soir, je n’ai pas fait le cours prévu mais j’ai regardé leurs travaux et essayé de voir ce qui allait, ce qui méritait d’être amélioré et aidé ceux qui n’arrivaient pas à démarrer le travail… Les élèves se sont aidés les uns les autres, ceux qui étaient prêts m’ont rendu le travail avant et ont aidé les autres, on a passé un bon moment ensemble.

Y’a des jours comme ça, on se dit qu’envie ou pas, on a bien fait de venir.

4 réflexions au sujet de « J’adore…le superlatif. »

  1. Le prof paraît décontracté de prime abord, mais, en fait, il cible exactement les lacunes des élèves.
    Bonne journée Monsieur le Professeur !

    • On the contrary! Je fais d’abord remarquer ce qui est réussi, je souligne la bonne compréhension de la consigne (ce qui ets la demande) puis je ne pointe pas vers une lacune, mais vers un endroit où une amélioration est possible. :-b

  2. Et voila comment on finit par faire un vrai enseignement différencier et à évaluer des compétences inattendues 🙂 Bravo !

Les commentaires sont fermés.